L'hypnose depuis plus de 5 000 ans...

3 000 ans avant J.C.

En Egypte, une stèle décrivant une séance d’hypnose fut découverte en 1972.

1813

Au Portugal, José Custodio de Faria, moine (Abbé Faria) et homme de science, met en avant le travail sur la suggestion dans un sommeil lucide, qui donnera naissance à l’hypnose.

1845

En Inde, James Esdaille, chirurgien écossais exerçant à Calcutta, rapporte plus de 2 000 interventions sous hypnose.

1866

En France, l’Ecole de Nancy, aussi appelée « l’Ecole de la suggestion » voit le jour

1885

Sigmond Freud, âgé de 29 ans, apprend l’hypnose auprès de Jean-Martin Charcot et pratiquera l’hypnose directive jusqu’en 1895.

1919

En France, Pierre Janet, philosophe et psychologue, alors que l’hypnose n’est plus estimée, découvre le phénomène de régression hypnotique.

1957

En Russie, K.I. Platonov analyse l’importance considérable des mots sur les sujets en état hypnotique, comme en état de veille « normal ». Il démontre qu’il est possible de contrôler la coagulation du sang et la cicatrisation d’une plaie importante sur d’un sujet en transe hypnotique.

Aujourd'hui

Plusieurs anesthésies se font maintenant sous hypnose, au détriment de l’anesthésie « chimique »…  Les recherches en neurosciences continuent de progresser. Les IRM permettent d’observer que les régions du cerveau actives sous hypnose ne sont pas les même qu’en état de conscience normal ou qu’en période de sommeil.

A suivre…

300 ans avant J.C.

En Grèce, les pèlerins accouraient de tout le pays au théâtre d’Epidaure où l’on pratiquait la médecine par les songes.

1841

En Angleterre, John Elliotson, professeur de chirurgie pratique des anesthésies sous hypnose.

1846

Invention du chloroforme, l’hypnose perd ses lettres de noblesse.

1868

En France, Jean-Martin Charcot, psychiatre et neurologue fonde l’Ecole de la Salpêtrière

1891

En Russie, Ivan Petrovitch Pavlov élabore la théorie neurophysiologique de l’Hypnose

En France, le professeur de médecine et neurologue Hippolyte Berheim (un des fondateurs de l’Ecole de Nancy) trouve le nom de « Psychothérapie » pour désigner sa méthode thérapeutique basée sur l’hypnose.

1937

Aux Etats-Unis, les travaux de Milton Hyland Erickson, psychiatre, bouleversent les conceptions de l’hypnose et de la thérapie en général

1970

Aux Etats-Unis, la pratique de Milton H. Erickson sera aux origines de la Programmation Neuro Linguisitque (PNL), née de la collaboration entre John Grinder (linguiste) et Richard Bandler (mathématicien).

Copyright © 2019 – Audrey BOISECQ – Hypnose thérapeutique – Mentions légales